Blog Detail

Best yoga teachers are here for you!

What the Frenchman, Maurice had to say about our 200hrs RYS

yogaadmin September 3, 2017 0 comments 0

Je me suis inscrit au 200h TTC un peu par hasard. Peu de temps auparavant une amie à moi l’avait fait aux US et elle avait adoré.
Son stage était cher, et je trouvais que l’apprentissage du yoga devait débuter en Inde, ou du moins en Asie.
Problème: le visa indien est une vraie tannée.
En regardant les pays alentours, j’ai découvert cette offre de stage, qui plus est à des dates qui me convenaient, et à un prix extrêmement bas par rapport à ce que j’avais vu ailleurs.
Je m’y suis inscrit, sur un coup de tête, sans réellement savoir dans quoi je m’engageais. Vu le tarif, je ne perdais pas grand chose à aller voir.
Ma seule véritable appréhension concernait l’hygiène car j’avais entendu que Katmandou était une ville sale et polluée. J’ignorais où se trouvait l’Académie, mais j’espérais que l’air y serait respirable.
À l’arrivée, la ville ne se présente pas sous son meilleur jour. La pollution automobile y est impressionnante. Mais pour le reste, c’était plutôt mieux que ce que j’avais imaginé.

La vraie surprise a été l’Académie : un petit coin de Paradis, situé à 25 km de la capitale, dans un écrin de verdure. On y entre par une allée ravissante, longeant de petites maisons habillées de bambous et donnant sur un magnifique paysage de montagnes. L’air y est incroyablement pur, les chambres très propres et confortables, et la cuisine végétarienne abondante et délicieuse.
Cela dépassait toutes mes espérances.

J’avais encore quelques appréhensions sur le public avec qui j’allais cohabiter les 4 prochaines semaines.
Là encore, j’ai été servi au delà de mes attentes: 8 jeunes et très jolies filles, de tous les coins du mondes (essentiellement européennes), se sont présentées au premier cours, ainsi que deux garçons très sympathiques. Le courant est passé tout de suite.

Nous étions tous relativement novices, et un peu anxieux de ne pas être à la hauteur de la formation. Ces inquiétudes se sont évanouies dés le premier cours.
Le docteur Chintanami, maitre des lieux, s’est avéré être un enseignant hors pair. Avec une patience et une volonté de transmettre son savoir admirables, il s’est mis à la portée de chacun de nous, et nous a mené au fil des jours et des semaines à un niveau de pratique inattendu, voir totalement inespéré. Nos silhouettes se sont affinées, notre coordination, notre patience et notre souplesse se sont développées.
Sur 4 semaines, le temps parait inévitablement long par moment. Et pourtant, c’est en larmes que nous avons quitté cet endroit.
Chacun de nous est reparti déchiré de devoir quitter ses nouveaux amis, si proches qu’il parait incroyable de penser que c’était des inconnus peu de temps avant.
Néanmoins chacun (qchacune) est reparti en emportant avec soi un nouvel ami, aussi inconnu 28 jours plus tôt : soi-même. Car tous, nous sommes ressorti de cette expérience sensiblement différents de ce que nous étions à notre arrivée. Très certainement meilleurs.

Mais attention, le retour peut être dur.

Leave your thought